Bandeau inférieur

Produits/Sylviculture de prévention

Sylviculture de prévention

l'Aménagement

La sylviculture de prévention a pour objectif de gêner la propagation du feu par une prédisposition des futurs reboisements combinant plusieurs paramètres :

L'aménagement, afin d'éviter la propagation par la continuité horizontale et verticale, en créant des mosaïques d'essences avec des activités "coupe-feu";

L'adaptation aux reliefs tient compte de l’orientation : Fraîcheur et ombre au Nord - chaleur et ensoleillement au Sud, et favorise par exemple les endroits (comme les oueds) où l’humidité s’accumule.

L'adaptation aux vents, les versants orientés aux vents dominants seront couverts d'une végétation haute, des futaies, qui puissent les freiner, et s'adaptant aux phénomènes aérologiques, tels que les effets de cheminée, de foehn, dépression, etc...

Le couvert végétal ombrageant le sol et limitant ainsi la régénération du sous-bois,

Le choix des essences sera principalement guidé par le délai d'inflammabilité, ensuite par une bonne adaptabilité à l'emplacement, nature du sol, ensoleillement, et enfin à la capacité d'offrir, à terme, un couvert dense ou sombre, Nous laissons volontairement de côté une autre approche mettant en situation des possibilités de régénération après l'incendie, tel que le réensemencement, qui considère le boisement incendié perdu, en attendant que la repousse occupe à nouveau l'espace.

Par exemple, le pin gris d'Amérique porte des cônes séroteux (à ouverture retardée). Quand ils sont fermés, ils représentent un réservoir de graines viables qui restent protégées tant que le feu n'a pas attaqué l'arbre. Les eucayptus sp. et les cistes se régénèrent aussi après le feu.

Le débroussaillage en s'adaptant à une ou plusieurs méthodes d'entretien se préoccupant principalement des sous-bois : le pastoralisme, les opérations mécanisées, le brûlage dirigé.

Notre conseil

La Sylviculture de prévention n'est pas une "science exacte" et la perfection n'est pas de ce monde ! Vouloir tenir compte de l'ensemble des paramètres dépendant de l'Aménagement, du Relief, du Vent, des Essences et du Débroussaillage est difficilement réalisable. Chaque paramètres portant sont extrême absurde, par exemple débroussailler et dépresser excessivement la forêt, tue la forêt. La sagesse se trouve dans un compromis de l'ensemble. Vous devez avant tout générer un équilibre en utilisant ces "nouvelles considérations".